Translate This Page

French English German Italian Portuguese Russian Spanish

 

15 avril 2017

Syrie : à l'ONU, la Russie dénonce, les Etats-Unis menacent

(Un abri de protection NBC vous protège en cas de d'attaque nucléaire, grâce à leur sas de décontamination et à la ventilation NBC avec filtre à charbons actifs)

En réponse à l'attaque chimique de mardi, Washington a lancé des missiles sur la base syrienne d'al-Chaayrate. Au Conseil de sécurité de l'ONU réuni en urgence, la Russie a accusé les Etats-Unis d'avoir violé la loi internationale. Ceux-ci menacent d'une nouvelle intervention.

Les Etats-Unis ont bombardé dans la nuit de jeudi à vendredi une base en Syrie en réponse à une attaque chimique survenue mardi et attribuée au régime de Bachar al-Assad. Sur ordre du président Donald Trump, une soixantaine de missiles ont frappé la base aérienne de Shayrat (ou al-Chaayrate).

Le Conseil de sécurité s'est réuni à New York. Alors que Moscou accuse Washington d'avoir violé la loi internationale, les Etats-Unis se disent prêts à frapper Assad une nouvelle fois «si nécessaire». A Paris, François Hollande a demandé à l'issue d'un conseil de défense que les responsabilités dans l'utilisation des armes chimiques soient déterminées au plus vite pour que «ces attaques soient sanctionnées».

QUESTION DU JOUR. Trump a-t-il eu raison de bombarder le régime syrien unilatéralement ?

Provocation du régime de Bachar al-Assad ? Vendredi soir, deux avions militaires ont décollé de la base aérienne syrienne frappée par les Etats-Unis et ont mené des raids dans les environs, selon une ONG.

> Retour sur la journée de vendredi

21h25. L'Irak condamne «l'attaque chimique» en Syrie. Quelques heures après la frappe américaine, l'Irak condamne «l'usage criminel des armes chimiques en Syrie qu'il considère comme une escalade très dangereuse», fait savoir le ministère des Affaires étrangères. «Nous exprimons notre soutien à tous les efforts faits par la communauté internationale pour punir les parties responsables de l'utilisation d'armes chimiques», poursuit le ministère.

21 heures. Des avions de la base frappée par les Etats-Unis auraient mené des raids.  «Deux avions militaires ont décollé de la base aérienne syrienne frappée vendredi par les Etats-Unis et ont mené des raids dans les environs», a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les appareils «ont décollé depuis la base d'Al-Chaayrate, qui est de nouveau en partie en service, et ont frappé des cibles près de Palmyre» dans le centre de la Syrie, selon l'ONG. D'après le Pentagone, environ 20 avions ont été détruits mais la piste est restée intacte.

20h40. Hollande demande une «attribution» rapide des «responsabilités». «Les enquêtes de vérification doivent être renforcées. Le mécanisme d'attribution des responsabilités doit travailler le plus rapidement possible afin que ceux qui sont à l'origine de ces attaques soient sanctionnés», demande François Hollande à l'issue d'un conseil de défense qui a réuni notamment les ministres de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et de l'Intérieur, Matthias Fekl. «Tous les Etats, mais plus particulièrement ceux qui continuent de soutenir le régime, ont une responsabilité dans ce domaine», ajoute-t-il. «Seule une stratégie d'ensemble permettra de ramener la paix, la sécurité et la stabilité en Syrie» affirme-t-il.

    Le Conseil de défense s’est réuni pour évoquer la situation en #Syrie & faire le point sur l’attaque terroriste survenue à #Stockholm#Suedepic.twitter.com/K23iKFXhE8
    — Élysée (@Elysee) 7 avril 2017

 

19 novembre 2015

Attentats de Paris : Manuel Valls évoque des "risques chimiques et bactériologiques"

(Un abri de protection NBC vous protège en cas de d'attaque chimique ou biologique, grâce à leur sas de décontamination et à la ventilation NBC avec filtre à charbons actifs)

À l'Assemblée nationale jeudi 19 novembre, Manuel Valls a évoqué les risques d'attaques chimiques et bactériologiques. Des mots "qui ont provoqué quelques émotions ici", précise Thierry Curtet, en direct de l'Assemblée nationale. "Il faut dire que ces mots concluaient une longue énumération prononcée par le Premier ministre pour énumérer tous les moyens que Daesh utilise pour faire la guerre en Syrie", ajoute le journaliste de France 2.

Ainsi, rien ne permet d'affirmer qu'une telle menace pèse actuellement sur la France. "Aucune information ne permet de crédibiliser cette menace sur notre territoire", affirme le journaliste. À la suite de cette déclaration fracassante, certains députés ont reproché à Manuel Valls "d'ajouter de la peur à la peur", rapporte Thierry Curtet.
Lors de la séance, l'état d'urgence a par ailleurs été approuvé par les députés. Selon le journaliste, seule "une poignée de députés" est contre ce texte.

 

02 octobre 2014

Le patient atteint d'Ebola arrivé aux USA avait menti lors du contrôle à l'aéroport

(Un abri de protection NBC vous protège en cas de guerre de tous types, grâce à leur sas de décontamination et à la ventilation NBC avec filtre à charbons actifs)

L'homme libérien porteur du virus Ebola, arrivé le 20 septembre au Texas après un vol à partir de son pays d'origine, avait menti lors du contrôle de santé effectué à l'aéroport, indique vendredi le journal libérien Front Page Africa. Alors qu'il avait été en contact avec des personnes infectées, l'homme a volontairement tu cette information et indiqué sur le formulaire de contrôle fourni à l'aéroport qu'il n'avait pas eu de contacts avec des malades dans les trois semaines précédentes, selon le journal. En réalité, l'homme avait, 5 jours avant son départ le 19 septembre, aidé en connaissance de cause une femme enceinte infectée par le virus à trouver un hôpital. La femme est décédée peu après. Arrivé le 20 septembre au Texas, l'homme a quant à lui été diagnostiqué comme étant atteint d'Ebola quelques jours plus tard. Il se trouve depuis en quarantaine.

La présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf, a précisé être "très irritée" par le comportement de son compatriote. Elle n'exclut pas une poursuite en justice à son égard, selon le media canadien CBC.

Un mensonge et quatre bourdes, voici les faits:

Tout commence par un mensonge. Thomas Eric Duncan, 42 ans, travaillait pour une compagnie de livraison à Monrovia. Lors de son départ vers Bruxelles sur un vol Brussels Airlines, il aurait menti en niant avoir été en contact avec quelqu'un atteint d'Ebola. Selon le ministère libérien de la santé, il avait transporté à l'hôpital un membre de sa famille quelques jours plus tôt. Ce qui est là aussi strictement interdit puisque tout patient doit être transporté par une équipe formée à cette tâche. Duncan s'envole néanmoins vers Dallas - en passant par Bruxelles - où il arrive en visiblement bonne santé.

 

20 aout 2014

Poutine a déclaré la guerre à l'Occident

(Un abri de protection NBC vous protège en cas de guerre de tous types, grâce à leur sas de décontamination et à la ventilation NBC avec filtre à charbons actifs)

Poutine veut sortir de l'ordre post-soviétique en place depuis 1991. Une ère de confrontation s'ouvre, dont la suite est imprévisible.

La Russie se dirige vers une nouvelle ère de confrontation avec l'Occident après la démonstration de force en Crimée de son président Vladimir Poutine qui veut bousculer l'ordre post-soviétique du dernier quart de siècle. Le 8 décembre 1991, les dirigeants de la Russie, de l'Ukraine et du Belarus avaient entériné dans un traité la fin de l'URSS, disloquée en plusieurs États indépendants. Mais en reprenant la Crimée à l'Ukraine, le président russe Vladimir Poutine a montré qu'il était prêt à remodeler les frontières de la Russie.

Rien n'indique si Vladimir Poutine va s'arrêter là ou s'il va être tenté de reprendre d'autres régions russophones de l'Ukraine, de la Moldavie, ou encore de la Biélorussie et du Kazakhstan.

Mais la prise de contrôle éclair de la Crimée par la Russie et le discours incisif de Vladimir Poutine jeudi montrent bien que l'homme fort du Kremlin considère que sa mission est de restaurer la puissance de son pays. "Nous sommes au début, mais pas à la fin, d'une évolution houleuse des événements", avertit Nikolaï Petrov, professeur à la Haute École d'économie de Moscou. "Le discours de Poutine a conclu l'étape actuelle de l'absorption de la Crimée. La question est : que va-t-il se passer ensuite ?"

"Une nouvelle guerre froide"

Vladimir Poutine a déclaré que la Russie était fatiguée d'"être poussée dans un coin" par l'Occident, qu'il a accusé d'"encore et toujours décevoir (la Russie) et de prendre des décisions derrière (son) dos". L'Occident persiste avec sa politique de "confinement" de la Russie, mise en place aux XVIIIe et XIXe siècles contre le régime des tsars, puis au XXe siècle contre l'URSS, a estimé le président russe. Européens et Américains ont "franchi une ligne" en aidant à installer à Kiev un gouvernement pro-occidental après la destitution du président ukrainien pro-russe Viktor Ianoukovitch, a ajouté M. Poutine.

 

 

31 juillet 2014

Alerte en Europe et en Asie par le virus Ebola

(Un abri de protection NBC vous protège en cas de d’épidémie de virus mortelle, grâce à leur sas de décontamination et à la ventilation NBC avec filtre à charbons actifs)

Avec l’épidémie croissante du virus Ebola, l’Europe et l’Asie sont en état d’alerte pour la propagation possible du virus qui a pris la vie de plus de 800 personnes en Afrique de l’Ouest.

À cet égard, l’organisation humanitaire Médecins sans frontières (MSF) a déclaré l’épidémie est hors de contrôle et que les soldats de la paix des États-Unis ont quitté l’Afrique, de peur d’être infectés.
“Le Harcelante de crise Afrique de l’Ouest s’aggrave et il n’existe pas de stratégie globale pour gérer grave épidémie de fièvre hémorragique, qui n’a pas de vaccin et a un taux de mortalité élevé du monde», a déclaré MSF.

 

 

17 juillet 2014

Sibérie et son cratère : un trou de 80 m apparaît soudainement

(Un abri de protection NBC vous protège en cas d’éboulement, tremblement de terre, etc.)

En Sibérie, un phénomène assez surprenant a été constaté puisqu’un trou d’un diamètre de 80 m est apparu soudainement.

La Sibérie est au cœur d’une actualité assez surprenante et elle concerne ce cratère diffusé à l’origine sur YouTube via une vidéo visionnée plusieurs millions de fois. La Terre renferme parfois certains mystères qui ne sont jamais élucidés et c’est pour cette raison que ce cratère qui est apparu soudainement intrigue autant. Les caractéristiques sont également impressionnantes, car ce trou n’est pas petit puisque son diamètre atteint 80 mètres et la profondeur n’a pas été obtenue, mais au vu de la vidéo, elle doit être de plusieurs dizaines de mètres.

 

 

23 avril 2014

L’épidémie d’Ebola en Europe ? Plusieurs cas suspects dans la région de Pise en Italie, un hôpital a été complètement fermé.

(Un abri de protection NBC vous protège en cas de pandémie de virus mortelle)

Bien que les responsables de l’Organisation mondiale de la santé travaillent fiévreusement pour stopper la diffusion du virus Ebola qui touche maintenant sept pays africains, leurs efforts pourraient être vains. En Guinée, un lieu à haut risque pour la contagion mortelle, les fonctionnaires du département de la Santé ont rapporté que l’épidémie était presque sous contrôle. Pourtant, Reuters rapporte que le gouvernement « a prévu de stopper d’énoncer publiquement le décompte des morts afin d’éviter de causer une panique inutile. ». Mais la panique pourrait s’imposer.

Malgré les meilleurs efforts du personnel d’urgence, il apparaît que le virus pourrait avoir traversé l’Afrique jusqu’en Europe.

« L’épidémie du virus Ebola dans sept pays de l’Afrique de l’Ouest a déjoué tous les efforts de confinement et se répand comme un feu de brousse. D’après les groupes de secours chrétiens travaillant en Guinée et au Libéria, le nombre d’infections confirmées a grimpé de quinze pour cent juste dans les dernières vingt-quatre heures. De plus, quarante travailleurs clandestins venus de la zone d’épidémie et qui ont débarqué à Pise en Italie, y sont isolés du fait de fièvres et de « conjonctivites » (ensanglantées autour des yeux) et parce qu’ils montrentdes signes d’infection au virus Ebola. Bien qu’elle soit proche de la souche du Zaïre, cette souche d’Ebola est – d’après l’Organisation mondiale de la santé – entièrement nouvelle et différente, expliquant ainsi les faux résultats négatifs des tests…depuis des semaines !

 

 

30 mai 2013

Construction de 5000 abris anti atomique en Russie 

Quand les devins relancent le marché des abris anti-atomiques


Officiellement, la Russie est en train de construire 5000 abris anti -atomiques ; leur livraison est prévue pour fin 2012. Selon des sources officieuses mais fiables, toutes les grandes puissances mondiales sont également en train d’imiter Moscou !

Si l’on prend en compte ces différentes sources d'informations , il faut se rendre à l’évidence : les survivalistes, qui font actuellement l’objet de nombreux reportages parfois amusés, ne sont pas des illuminés ; quelque chose de grave pourrait se préparer...

En Russie, et ailleurs...

Guillaume Thuillet, écrivain internet, auteur de web-émissions rappelle que : « Il a quelques années, le Bureau de la Défense Civile de Shangaï a annoncé l’inauguration d’un abris souterrain absolument gigantesque. Il a été rapporté que l’abris couvre une surface de plus de 90 000 m² et peut accueillir jusqu’à 200 000 personnes. Mais cet abri géant n’est pas aussi grand que le '' Underground Great Wall'' qui a été construit pendant les années 60 et 70.

 

15 avril 2017

La Corée du Nord menace les Etats-Unis de « guerre nucléaire »

(Un abri de protection NBC vous protège en cas de d'attaque nucléaire, grâce à leur sas de décontamination et à la ventilation NBC avec filtre à charbons actifs)

Pyongyang a présenté samedi de nouveaux prototypes de missiles balistiques lors d’une parade militaire géante. Inquiète, la Chine appelle au dialogue.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/04/15/la-coree-du-nord-menace-les-etats-unis-de-guerre-nucleaire_5111763_3216.html#800twMB5idFJvqhh.99

Après le secrétaire à la défense, James Mattis, en février, puis le secrétaire d’Etat, Rex Tillerson, en mars, le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, devait effectuer une visite sous haute tension en Corée du Sud, samedi 15 avril, première étape d’une tournée de dix jours en Asie. Le même jour, une grande parade militaire a célébré à Pyongyang le 105e anniversaire de la naissance du fondateur de la dynastie nord-coréenne, Kim Il-sung, l’occasion d’exposer de nouveaux prototypes de missiles balistiques.

La perspective de cet anniversaire avait fait redouter un nouveau test nucléaire ou balistique, des programmes relancés spectaculairement depuis l’arrivée au pouvoir de Kim Jong-un, petit-fils du « président éternel », et entraîné le retour vers la péninsule coréenne du groupe aéronaval du porte-avions Carl-Vinson. Ce bâtiment avait participé à des manœuvres conjointes américaines et sud-coréennes le mois précédent. Et le ton était monté entre les Etats-Unis et la République populaire démocratique de Corée.

Sur la place principale de Pyongyang, samedi, Choe Ryong-hae, un proche conseiller de Kim Jong-un, s’est adressé à la foule et a réitéré son avertissement à Washington : « Si les Etats-Unis mènent une provocation imprudente contre nous, notre pouvoir révolutionnaire répliquera dans l’instant par une frappe destructrice et nous répondrons à la guerre totale par la guerre totale et à la guerre nucléaire par notre style de guerre nucléaire. »
La Chine en appelle à la Russie

Pratiquement tous les jours de la semaine, le président Donald Trump s’était exprimé sur le dossier nord-coréen, le qualifiant jeudi de « problème » qui sera « traité ». Le même jour, il avait assuré dans un message publié sur son compte Twitter avoir « une grande confiance dans le fait que la Chine va très bien s’occuper de la Corée du Nord. S’ils ne le peuvent pas, les Etats-Unis avec leurs alliés s’en chargeront ! »

Le ministre des affaires étrangères chinois, Wang Yi, s’en était ému, assurant avoir « le sentiment qu’un conflit pourrait éclater à tout moment », ajoutant : « Je pense que toutes les parties concernées doivent être hautement vigilantes à l’égard de cette situation. » La Chine souhaite d’ailleurs coopérer avec la Russie pour « contribuer à apaiser au plus vite la situation », a déclaré vendredi soir M. Wang à son homologue russe, Sergueï Lavrov, lors d’un échange téléphonique.

Vendredi, un haut responsable de l’armée américaine, qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat auprès de l’agence Associated Press, avait pourtant écarté l’hypothèse d’une riposte militaire à un nouveau test nucléaire ou balistique nord-coréen. Un peu plus tôt, des conseillers importants de l’administration américaine, s’exprimant également anonymement, avaient indiqué avoir mené à son terme un réexamen des options américaines pour parvenir à l’objectif d’une Corée du Nord dépourvue de toute arme nucléaire.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/04/15/la-coree-du-nord-menace-les-etats-unis-de-guerre-nucleaire_5111763_3216.html#800twMB5idFJvqhh.99

 

1 mai 2015

Incendie à Tchernobyl: "En France, on peut s'attendre à un triplement de la radioactivité"

(Un abri de protection NBC vous protège en cas de d’épidémie de virus mortelle, grâce à leur sas de décontamination et à la ventilation NBC avec filtre à charbons actifs)

Le feu de forêt qui s'était déclaré en Ukraine dans la zone contaminée de Tchernobyl est en voie d'extinction. Pour l'Institut de radioprotection (IRSN), il y aura des répercussions en France mais sans impact sur la santé publique.

Les pompiers ont en grande partie éteint le feu de forêt qui s'était déclaré en Ukraine dans la zone contaminée près de la centrale accidentée de Tchernobyl. Mais des feux isolés persistent toujours, ont indiqué ce jeudi les autorités. La superficie de l'incendie, qui s'est déclaré à une vingtaine de kilomètres de la centrale, presque 29 ans jour pour jour après la catastrophe, a pu être réduite de 320 hectares à 70 hectares.

En quoi un incendie dans la zone d'exclusion autour de la centrale de Tchernobyl est-il préoccupant?

 

29 aout 2014

L'OTAN veut- elle déclencher une guerre nucléaire contre la Russie?

(Un abri de protection NBC vous protège en cas de guerre de tous types, grâce à leur sas de décontamination et à la ventilation NBC avec filtre à charbons actifs)

R.A.P.A  « Russian Aggression Prevention Act » - Loi sur la prévention d'une agression russe !

Le RAPA donne à des pays non-membres de l'Otan le statu « d'allié privilégié » des États-Unis, donnant la possibilité de transfert de matériels et de services de défense. Ceci permet aux USA d'agir militairement dans ces pays sans l'approbation des autres membres de l'Otan et court-circuite l'opposition européenne et particulièrement allemande et française à l'entrée de l'Ukraine et de la Géorgie dans l'Otan.

RAPA permet à l'administration d'Obama l'utilisation de toutes les forces US approprié pour protéger l’indépendance, la souveraineté et l'intégrité territoriale et économique de l'Ukraine et d'autres nations souveraines en Europe et en Eurasie de toute agression russe. Ce qui inclut une augmentation significative de l'aide militaire à la Pologne, l'Estonie, la Lituanie, la Lettonie.

Ces opérations belliqueuses ont déjà commencé à se mettre en place (troupes, avions, équipements militaires) dans ces pays. Le journal britannique Guardian, se référant au porte-parole du secrétaire général de l'Alliance Anders Fogh Rasmussen, indique que l'OTAN s'apprête à déployer pour la première fois des troupes à proximité des frontières russes.

 

    

 

 

7 aout 2014

Ebola : état d'urgence au Liberia, deux Espagnols rapatriés

(Un abri de protection NBC vous protège en cas de d’épidémie de virus mortelle, grâce à leur sas de décontamination et à la ventilation NBC avec filtre à charbons actifs)

La plus grave épidémie d'Ebola depuis son apparition, en 1976, continue sa progression mortelle. Selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé, 932 personnes sont mortes des suites du virus, sur 1 711 cas (confirmés, suspects ou probables) : 363 en Guinée, 282 au Liberia, 286 en Sierra Leone et un au Nigeria.

Le combat contre cette fièvre hémorragique se poursuit et plusieurs pays ont pris de nouvelles mesures.

L'Espagne rapatrie deux ressortissants

Miguel Pajares Martin, première personne atteinte du virus à être rapatriée en Europe, a atterri à Madrid tôt jeudi 7 août. Ce missionnaire, qui travaillait dans un hôpital au Liberia, devrait être admis à la base aérienne de Torrejon de Ardoz, près de Madrid, dans un service spécialisé en maladies infectieuses de l'hôpital madrilène Carlos III. Selon le ministère de la santé espagnol, son état est stable et il ne présente aucun saignement, ce qui intervient généralement dans les stades avancés de la maladie.

 

 

 

26 juillet 2014

Ebola continue de tuer: un cas identifié au Nigeria

(Un abri de protection NBC vous protège en cas de d’épidémie de virus mortelle, grâce à leur sas de décontamination et à la ventilation NBC avec filtre à charbons actifs)

Après plus de 1 100 cas de fièvre hémorragique, dont 660 morts, en Guinée, en Sierra Leone, et au Liberia, un patient porteur du virus Ebola est mort ce vendredi au Nigeria, à Lagos. C’est le premier cas de fièvre hémorragique enregistré dans le pays, qui craint une éventuelle propagation de l'épidémie.

Un homme présentant des symptômes de fièvre Ebola a été admis dans un hôpital de la capitale économique nigériane, où il est décédé ce vendredi 25 juillet 2014. L’information tournait sur les réseaux sociaux depuis le milieu de la semaine. Elle a finalement été confirmée par les autorités sanitaires de l’état de Lagos. « En dépit des soins très professionnels délivrés à l’hôpital de Lagos - par exemple la thérapie de soutien intensif -, malheureusement le patient est décédé ce vendredi aux premières heures», a annoncé le ministre nigérian de la Santé, Onyebuchi Chukwu. « Les responsables du centre nigérian de contrôle des maladies ont procédé à une décontamination générale et ont isolé le corps du défunt selon les procédures et les protocoles standards requis par cette maladie », a-t-il précisé.

 

 

29 avril 2014

Europe: probable contamination du virus Ebola à cause de l’immigration clandestine massive en Italie

(Un abri de protection NBC vous protège en cas de d’épidémie de virus mortelle, grâce à leur sas de décontamination et à la ventilation NBC avec filtre à charbons actifs)

Le Virus Ebola pour en finir avec l’immigration clandestine
Le problème de l’immigration clandestine massive en provenance de l’Afrique est en passe d’être solutionnée, à cause du virus Ebola. Petit correctif sur l’emploi de l’adjectif «clandestin» qui est un doux euphémisme au regard de ces milliers d’embarcations qui naviguent au vu et au su de tous, ou de ces grappes d’africains qui submergent les barrières de Ceuta et Mellila, par des assauts successifs.

Pendant 10 ans, l’Union Européenne, gangrenée par les partis de gauche, eux-mêmes soutenus par les habituelles bonnes consciences médiatiques, a été incapable de résoudre le problème. Pire elle n’a pas trouvé mieux que d’envoyer des réprimandes au gouvernement italien pour son « traitement scandaleux de l’accueil des immigrés sur l’île de Lampedusa ».

 

 

24 Avril 2014

Virus Ebola : l'épidémie a déjà tué 149 personnes en Afrique


Le 22 mars 2014, le ministère de la Santé guinéen notifiait une épidémie de fièvre liée au virus Ebola, dans le sud de la Guinée. Aujourd'hui, l'Afrique de l'Ouest compte déjà près de 150 morts

Le virus Ebola n'a pas disparu des terres africaines. Et selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'épidémie de fièvre hémorragique virale (FHV) liée à ce virus se poursuivrait même en Afrique de l'Ouest. Ainsi, au 22 avril 2014, le dernier bilan de l'OMS faisait état de chiffres en hausse, par rapport aux 110 victimes mortelles recensées jusqu'à présent. Par exemple, pour la Guinée, 208 cas cliniquement évocateurs ont  été rapportés dont 169 ont fait l’objet d’une confirmation biologique. Parmi ces cas, 136 sont décédés. Par ailleurs, 217 personnes contacts font l’objet d’un suivi médical.

L'OMS aux côtés des pays touchés
De son côté, le ministère de la Santé du Liberia rapporte officiellement 34 cas (28 cas cliniquement évocateurs et 6 cas confirmés). Parmi ces cas, 11 sont décédés. En outre, 162 personnes contacts font l’objet d’un suivi médical. Enfin, le ministère de la Santé de Sierra Léone rapporte pour sa part 2 cas suspects d’Ebola décédés, ayant effectué un voyage en Guinée. En comptant ces deux derniers cas possibles, le bilan actuel serait donc de 149 morts
Pour cette raison, l'OMS confie que « la situation épidémiologique est suivie avec attention », et fait actuellement l’objet de publication régulière dans le bulletin hebdomadaire international (BHI) bulletins hebdomadaires internationaux. « Les autorités sanitaires de ces pays, en lien avec l’OMS et l’ensemble des partenaires, sont mobilisées pour prévenir la contagion à d’autres pays.

 

 

24 Février 2013

Super tempête solaire au mois de Mai : Que nous cache la NASA ?

(Un abri de protection NBC protège tous les équipements électriques en cas d'impulsions électromagnétiques)

Plus d’électronique!!! Le chaos!!!

Périodiquement, les scientifiques de la NASA émettent des pronostics alarmistes à propos d’une tempête solaire qui reléguerais notre civilisation au moyen âge. Au départ, celle ci était prévue pour 2012 puis elle fut retardée pour 2013 lorsque il est apparu que le fameux maximum solaire avait du retard.
Cette fois, les taches solaires sont au rendez vous, alors les savants sont catégoriques, 2013 sera une année cataclysmique pour notre civilisation fondée sur les composants électroniques. Ils le clament haut et fort : « préparez vous à vivre dans un monde sans eau, ni électricité !« . Déjà, certains astrophysiciens investissent dans des bunkers, c’est donc que cette fois l’alerte est sérieuse.

L’un de ces savants, le docteur Richard Fisher,  directeur de la division Heliophysique de la NASA a même donné une interwiew des plus alarmistes au journal « The Telegraph« . Il déclara que la tempête pourrait engendrer de gigantesques pannes électriques, court circuitant les réseaux de communication, le système GPS, les satellites, le réseau bancaire, les ordinateurs et de manière générale « tout ce qui est électronique ».

Il ajoute que de larges régions seraient privées de courant, que les réparations seraient difficiles et prendraient beaucoup de temps, « Ce sera une cause de problèmes majeurs pour le  monde »,  » la tempête bouleversera le champ magnétique terrestre et les systèmes ne fonctionnerons plus ».

Adresse Contact

AMESIS Construction

MENTON
Bureau Principal
18 Promenade du val de MENTON
06500 MENTON
FRANCE

PRINCIPAUTÉ de MONACO
Bureau Commercial
GLYCERIO DO ESPIRITO SANTO Janice
11 Boulevard Du Jardin Exotique
MONACO MC 98000

N° SIRET : 750 051 898 00013
N° TVA INTRACOMMUNAUTAIRE : FR49750 051 898 00013

Questions, conseils ou devis
Numéro PORT. DIRECT : 0033 (0)615283829
Numéro BUREAU : 0033 (0)483392088

FORMULAIRE DE CONTACT  

AMESIS infos

 

LA PRINCIPAUTÉ DE MONACO

PARLE D'AMESIS

 

 

AMESIS
Nouveau bureau commercial
à MONACO

 

Boutique NBC en ligne

 

BOUTIQUE NBC EN LIGNE

"AMESIS"