Agent de lutte antiémeute
Tout produit chimique qui provoque rapidement chez les êtres humains une irritation sensorielle ou une incapacité physique temporaire. Les agents neutralisants sont le plus souvent utilisés comme agents de lutte antiémeute. La Convention sur les armes chimiques autorise l’utilisation d’agents de lutte antiémeute à des fins de maintien de l’ordre sur le plan intérieur.

Agent hémotoxique
Bloque l’absorption de l’oxygène dans le sang, entraînant une mort par asphyxie. Les agents hémotoxiques entrent généralement dans l’organisme par les voies respiratoires ou la peau. Ils agissent très rapidement. Comme ils sont très instables, ils sont généralement considérés comme n’étant pas adaptés pour des opérations militaires de grande envergure. Les agents hémotoxiques les plus connus sont le cyanure d’hydrogène et le chlorure de cyanogène.

Agent incapacitant
Provoque des effets temporaires et peut entraîner une incapacité physique ou mentale temporaire. Le plus connu est le benzilate de 3-quinuclidinyle, un agent anticholinergique qui peut affecter l’organisme de l’être humain pour plusieurs jours. De manière générale, les agents incapacitants ne sont pas considérés comme ayant une efficacité sur le plan militaire.

Agent neurotoxique
Il s’agit d’un liquide incolore, insipide et inodore qui perturbe le fonctionnement normal des muscles et du système nerveux. Les agents neurotoxiques figurent parmi les agents d’armes chimiques les plus mortels. Il en existe deux catégories : les agents G et les agents V. Ils regroupent plusieurs centaines de composés organophosphorés qui sont stables et très toxiques, et qui ont des effets rapides lorsqu’ils sont inhalés ou absorbés par la peau. Les principaux agents neurotoxiques sont le sarin (GB), le soman (GD), le tabun (GA) et le VX.

Agent neutralisant
Irritant sensoriel qui provoque un larmoiement temporaire, une irritation de la peau et des voies respiratoires et peut parfois entraîner des nausées et des vomissements. Les agents neutralisants sont le plus souvent utilisés pour la répression des émeutes, mais ont aussi été employés pour certaines guerres. Les agents neutralisants les plus courants sont les gaz lacrymogènes CS et CN.

Agent vésicant
Irritant. Il s’agit généralement de liquides huileux qui provoquent des brûlures ou des cloques sur la peau quelques heures après l’exposition. Le contact avec les yeux entraîne des lésions rapides et peut provoquer une inflammation, voire la cécité. Les lésions des voies respiratoires ressemblent à celles provoquées par les suffocants. Les agents vésicants les plus connus sont l’ypérite, les moutardes à l’azote, les lewisites et l’oxime de phosgène.

Arme chimique
Selon la Convention sur les armes chimiques, il s’agit a) des produits chimiques toxiques et de leurs précurseurs, à l’exception de ceux qui sont destinés à des fins non interdites par la Convention, aussi longtemps que les types et quantités en jeu sont compatibles avec de telles fins ; b) des munitions et dispositifs spécifiquement conçus pour provoquer la mort ou d’autres dommages par l’action toxique des produits chimiques toxiques définis à l’alinéa a, qui seraient libérés du fait de l’emploi de ces munitions et dispositifs ; c) de tout matériel spécifiquement conçu pour être utilisé en liaison directe avec l’emploi des munitions et dispositifs définis à l’alinéa b.

Arme chimique à composants multiples
Constituée de plusieurs produits chimiques non toxiques maintenus séparés jusqu’à l’utilisation de l’arme. Une fois mélangés, ils constituent un produit chimique toxique. Voir aussi arme chimique binaire.

Arme chimique binaire
Arme qui contient deux produits chimiques non toxiques stockés séparément et qui sont mélangés pendant le tir du projectile, ou juste avant, pour former un produit chimique toxique.

Granulométrie
Voir dans page “Guerre chimique”

 

Nos compétences

CONSTRUCTION

 

Voir page

ABRIS NBC

 

Voir page

PANIC ROOM

 

Voir page